Partenaires

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Architecture des Procédés > PRISM

Procédés Photoniques - Systèmes Microstructurés

Equipements Principaux

publié le , mis à jour le


L’équipe PRISM dispose d’une importante variété d’équipements permettant d’aborder expérimentalement de nombreux problèmes d’intensification des procédés.

Dans le domaine particulier des microréacteurs et des réacteurs microstructurés, de nombreux systèmes développés par des équipementiers (IMM Mayence, KIT, Little Things Factory, etc.) peuvent être utilisés pour tester des synthèses chimiques dans des conditions opératoires nouvelles et quantifier leur potentiel d’intensification. Des systèmes complets tels que la « Toolbox Ehrfeld » permettent également d’associer plusieurs opérations dans une mini-usine à l’échelle du laboratoire (Figure 1). Pour la conception de designs très spécifiques, le PRISM est équipé d’une chaine complète de fabrication de réacteurs en PDMS, ainsi que d’une installation d’impression 3D par stéréolithographie de polymères ou de céramiques. La laboratoire est également équipé d’un atelier de mécanique capable de micro-usiner des réacteurs métalliques sur mesure.



Pour l’étude thermique de réactions, un calorimètre à flux thermique Optimax HFCal (Figure 2) peut également être utilisé et couplé à une méthodologie exclusive de stratégie expérimentale. Pour aller plus loin qu’une simple caractérisation thermique ou qu’une optimisation des conditions opératoires, un banc modulaire dédié permet d’élargir la stratégie expérimentale aux configurations de réacteurs et d’envisager des expériences optimales dans des réacteurs agités (fermé, ouvert ou semi-batch), dans des réacteurs de type piston ou dans toute autre technologie spécifique.



Pour des applications de plus grand volume, le savoir-faire des équipes du LRGP permet de développer et instrumenter des mini-pilotes capables d’opérer dans des conditions exigeantes de température, de pression ou avec des fluides particulièrement visqueux. Toutes sortes de chimie peuvent donc être étudiées pour évaluer les gains que des technologies intensives pourraient apporter : réactions de polymérisation, de transestérification, réactions catalytiques hétérogènes, etc.



Pour la caractérisation de ces systèmes, le PRISM dispose d’une large manoplie de systèmes de mesures (spectroscopie UV à fibres optiques, caméra thermique, caméra rapide, analyses en ligne et hors ligne, etc.), ainsi que d’outils logiciels pour la simulation fine des écoulements réactifs (Fluent) et la simulation de procédés (ASPEN).