Partenaires

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Sécurité - Environnement > SAFE

Sécurité Aérosols Filtration Explosions

Activités de recherche

publié le , mis à jour le



Efficacité des Appareils de Protection Respiratoire (APR) vis-à-vis des nanoparticules



Les performances des Appareils de Protection Respiratoire sont qualifiées par la réglementation avec des particules supérieures à 100 nm et la question se pose sur leurs performances vis-à-vis des nanoparticules.





Lit granulaire immergé : une alternative aux médias fibreux ?

La filtration des aérosols par media filtrants reste un des moyens de traitement particulaire de l’air les plus usités de par sa relative simplicité de mise en œuvre et son efficacité vis à vis des particules ultrafines. Cependant, dans le cas des particules nanostructurées, la filtration génère une très forte augmentation de la perte de charge nécessitant des décolmatages périodiques très fréquents qui s’avèrent par expérience peu efficaces. Ce constat a suscité le développement d’un nouveau procédé d’épuration particulaire de l’air fondé sur un lit granulaire immergé dans un liquide. Ce dispositif permet de capter les nanoparticules au sein du liquide tout en maintenant une perte de charge constante.



Explosions de mélanges hybrides solides/gaz-vapeurs

Les résultats expérimentaux démontrent clairement le particularisme de ce type de mélanges. Des effets de synergie sont observés au niveau de la sévérité des explosions. De plus, des explosions de mélanges hybrides sont possibles pour des concentrations inférieures à la fois à la concentration minimale explosive de la poudre et à la limite inférieure d’explosivité du gaz.



Simulation de la dispersion de poussières avant leur inflammation

Nous avons étudié la dispersion de particules au sein d’un écoulement turbulent dont les caractéristiques correspondent à celles rencontrées dans un tube normalisé pour la détermination de l’inflammabilité des poudres. L’aérosol a été caractérisé à l’aide d’un granulomètre laser voie sèche in situ, de caméras ultrarapides et grâce à l’utilisation de la vélocimétrie par image de particules. Les tests effectués ont notamment permis d’obtenir des valeurs d’écart quadratique moyen des fluctuations de vitesse et de concentrations locales en poussières.

Pour en savoir Plus :

Activités de SAFE