Partenaires

Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Présentation

Positionnement scientifique

publié le , mis à jour le

Les recherches développées au LRGP concernent :

  • la connaissance détaillée des processus au niveau micro, voire sub-microscopique (cinétiques chimiques ou biochimiques, physique statistique, etc.),
  • l’approche multi-échelle pour passer de cette connaissance locale à la connaissance et à la maîtrise du procédé, voire de l’usine,
  • la mise au point d’une métrologie robuste et localisée, permettant d’atteindre les objectifs des deux premières approches et de commander les procédés.

Des applications orientées vers les enjeux sociétaux

Les applications sont multiples, avec des enjeux sociétaux liés à l’utilisation de procédés de transformation écologiquement responsables. De manière générale, l’usine du futur devra être plus propre, plus sûre et économe en ressources : énergie, ressources fossiles et minérales. Cette usine du futur devra permettre la valorisation de déchets, la transformation de produits bio-sourcés et la synthèse de produits et de matériaux recyclables.

Les thématiques du laboratoire concernent :

  • l’amélioration de l’efficacité des procédés de transformation et de traitement par la gestion intégrée de flux de matière et d’énergie permettant le recyclage et la valorisation (éco-conception) de produits secondaires (déchets et énergies de bas niveaux) ;
  • la diminution de l’empreinte écologique des procédés de transformation par l’utilisation de matières premières pétrolières et bio-sourcées, la réduction des consommations d’eaux industrielles, le recyclage et la diminution des pollutions, le captage, le stockage et la valorisation du CO2, la diminution des risques industriels (procédés propres et sûrs) ;
  • la synthèse de produits et de matériaux éco-compatibles et recyclables, plus respectueux de l’homme et de l’environnement, la conception et l’élaboration de produits chimiques et biochimiques, complexes et performants via une structuration à l’échelle moléculaire, macromoléculaire et colloïdale ;
  • la considération des aspects socio-économiques des procédés durables par l’analyse du cycle de vie.